Un deuxième chiot ?

Vous songez à acquérir un second chien ? Il est donc fort probable que votre expérience avec votre chien actuel a été agréable car pourquoi vous donneriez-vous le trouble d’avoir un autre chien ? Dans ce cas, félicitation !

Les règles de base pour éduquer un nouveau venu sont les mêmes que celles expliquées dans notre section sur l’éducation. Assurez-vous d’y jeter un coup d’œil avant de continuer. En fait, il est environ 75 % plus facile d’éduquer un second chien car le plus vieux se chargera d’une bonne partie du travail. Voici quelques règles qui nous l’espérons, vous aideront à introduire un nouveau chien dans votre foyer.

Règle no 1

Votre « vieux » est, pour le moment, le chien le plus dominant des deux

Respectez cette hiérarchie ! L’expression de sa dominance sera la première tâche que votre chien adulte fera. N’ayez crainte, il ne blessera pas votre petit. Cette expression se limitera probablement à de l’ignorance envers le nouveau venu. Afin d’indiquer à votre chien adulte que vous respectez son rang social, vous veillerez à lui procurer en premier toutes les attentions. Il sera caressé et nourri en premier. Vous placerez la laisse à votre adulte en premier, etc.

Règle no 2

Il existe un « permis de chiot » jusqu’à l’âge de 6 mois !

Un loi non écrite chez nos canidés stipule qu’il est interdit de « tuer » un chiot. Ceci ne veut pas dire que l’adulte n’enseignera pas quelques règles d’étiquette et de savoir vivre si votre chiot manque de respect à son égard.

Règle no 3

N’intervenez pas dans les relations chien-chien

De façon générale, les chiens savent très bien s’arranger entre eux. De grâce, n’intervenez pas! Très peu de gens sont en mesure de décoder correctement le langage des chiens. Celui-ci passe par l’utilisation nuancée de postures, de gestes et de signaux sonores divers qui sont pour nous du chinois. En intervenant, vous risquez d’envenimer un situation qu’ils tentent de solutionner à leurs manières. Vous n’intervenez donc pas si l’adulte vole le jouet du chiot, s’il gronde après lui, ou s’il repousse le chiot que vous caressez. Dans ce dernier cas, caressez l’adulte un moment et décidez de caresser le chiot. Si l’adulte revient à la charge à ce moment, il transgresse votre volonté. Celui-ci sera accueilli par un grondement. C’est vous le leader !

Règle no 4

Contrôlez l’intensité des jeux

Les chiens jouent entre eux beaucoup plus durement que les humains le font. C’est surtout à ce moment que les humains veulent intervenir. Si vous avez laissez les chiens communiquez entre eux, ces jeux, quoique durs, ne devraient pas causer de problèmes. Si par contre vous êtes intervenu continuellement lorsque votre adulte tentait d’expliquer « les choses de la vie » à votre rejeton, il est possible que ce dernier profite du jeux pour vraiment mettre les points sur les « i ». Et ce sera de votre faute !

De la même façon où vous ne laisseriez pas deux enfants de deux ans jouer sans surveillance, ne laissez pas deux chiens jouer ensemble sans garder un oeil avisé sur eux. Si vous croyez que le jeu prends des proportions incontrôlables, intervenez mais en tant que leader de la meute. Tapez dans vos mains pour attirer leurs attentions, appelez-les et récompensez-les d’être venus vous rejoindre. Ne grondez pas votre chien adulte pour avoir été trop brutal. Il faut arrêter le jeu, et non pas arrêter le chien adulte !

Personnellement, nous n’acceptons pas que les chiens se chicanent à l’intérieur de la maison. Nous préférons « gronder » devant les deux belligérants afin qu’ils cessent de se chamailler. Dirigez-vous à l’extérieur et invitez-les à reprendre la « guerre » en courant après vous. Voilà ! Vous êtes en contrôle des jeux donc vous êtes le leader et c’est très facile !

Règle no 5

Contrôlez l’arrivée du nouveau chiot

Lorsque le chiot entrera dans la maison pour la première fois, agissez à titre de modérateur. Placez-vous à genoux et placer le chiot entre vos jambes. À l’aide de vos bras, maintenez le doucement en place pendant que votre « vieux » viendra l’accueillir. Tout ceci devra se faire dans le calme comme indiqué dans notre section sur l’éducation.

Règle no 6

Séparez-les occasionnellement

Afin d’éviter que le chiot ne fasse de l’anxiété de séparation, prenez l’habitude de réserver à vos deux chiens des moments privilégiés avec vous. Faites une promenade avec l’adulte uniquement et une autre avec le chiot uniquement. Laissez le chiot quelques fois seul à la maison.

Alimentation

Chaque chien aura son propre bol que vous prendrez soin de distancer l’un de l’autre. Au moment des repas, verser la portion du leader (adulte) en premier, suivi de celle du chiot. Si l’un ou l’autre tente de manger dans le plat de l’autre, empêchez-les avec un léger « non » et ramener le fautif en face de son plat. Compte tenu que vous devrez contrôler la quantité d’eau lors de l’arrivé du chiot, il serait utile de déplacer le plat d’eau de votre adulte à un endroit accessible par lui seul pour les débuts de l’apprentissage de la propreté du rejeton.

Propreté

Respectez les règles de propreté enseignées dans notre section sur la propreté. Dès que vous sortez votre chien adulte, aidez votre chiot à le suivre. Cet apprentissage se fait en un clin d’oeil.

Que de plaisirs

L’arrivée d’un deuxième chien vous permettra de vraiment apprendre à parler « chien ». Amusez-vous à observer comment un chien invite l’autre à jouer (le derrière en l’air et les pattes du devant étirées comme un grand salut), à distinguer un grondement venant de la gorge (laisse moi tranquille ! Pas touche !) d’un grondement venant du bas du ventre (là j’ai mon voyage, vas-tu arrêter ou quoi ?).

Certains de nos clients possédant deux chiens nous ont malgré tout exprimé certains regrets. En effet, avec un seul chien, notre attention lui est destiné à 100 %. Avec un deuxième, nos clients ont eu l’impression « d’aimer » un peu moins le deuxième car ils devaient diriger leurs affection vers deux chiens! De plus, étant donné que les deux chiens passent 24 heures sur 24 ensemble, ils bénéficient d’une relation vraiment unique à eux seuls. Le chiot sera donc tout aussi bien avec vous, qu’avec le chien adulte. Vous perdrez donc un peu d’exclusivité ! Mais en acceptant ceci, vous devenez des maîtres vraiment extraordinaires car vous acceptez maintenant que vos chiens puissent avoir leur propre personnalité et leur propres besoins. Vous apprenez ainsi à vraiment aimer les chiens pour ce qu’ils sont, des chiens! Malgré tout, aucun client ne regrette leur choix compte tenu des heures de plaisir que ces deux canidés peuvent leur procurer.